NUMÉRO 1

CinéCirque N°1

Parmi les chercheurs-saltimbanques ayant participé à ce numéro, Derek Woolfenden, à travers la fiction de Damiani, Un génie, une cloche, deux associés, aborde les influences circassiennes dans le cinéma, suivi d’une réflexion sur Le Spectacle le plus comique du monde, un film en trois dimensions ayant pour décor le cirque et dont l’acteur Totò, dans son interprétation de dompteur de lions fait écho à Togni Darix évoqué par Brigitta Loconte dans son article consacré au documentaire Circle réalisé par Valentina Monti (dont a été tiré le visuel choisi pour la couverture de ce premier numéro). La présence de Togni, dompteur de métier qui a travaillé avec Totò, le doublant sur le tournage du film de Mattoli, nous confirme qu’à travers la fiction apparaît aussi une trace, un témoignage au même titre qu’une archive sur le cirque. Damien Angelloz-Nicoud s’est penché quant à lui sur Les Clowns de Fellini et nous montre qu’à travers cet essai-documentaire sur le cirque le cinéaste active véritablement sa mémoire. Un hommage au monde du cirque qui provoquait la colère d’Étaix par sa vision misérabiliste.

Pour télécharger le pdf, c’est ici : CinéCirque N°1