AUTEURS

Derek Woolfenden est scénariste, cadreur, réalisateur et monteur de ses propres films auto-produits (plus de 30 courts-métrages, un moyen et un long). Membre du Collectif Négatif depuis sa création par Yves-Marie Mahé en 2006. Programmateur de films en tous genres dans des lieux alternatifs, il est membre du collectif Curry Vavart depuis 2010 et travaille à la Cinémathèque française depuis 2006.

– Élodie Hachet est fondatrice, directrice et rédactrice en chef de CinéCirque. Doctorante en études cinématographiques, sous la direction de Cécile Sorin en cotutelle avec Augusto Sainati de l’université napolitaine Suor Orsola Benincasa. Son projet de recherche porte sur la figure d’Antonio de Curtis dit « Totò » dans le cinéma italien d’après-guerre.

Damien Angelloz-Nicoud est chargé d’enseignement en études cinématographiques à l’université Paris 8 ainsi qu’à la Faculté des Arts d’Amiens. Doctorant au sein de l’ESTCA de l’université Paris 8, il mène une recherche sur les notions de « Monument, monumental et monumentalité » dans l’oeuvre du cinéaste Federico Fellini, sous la direction de Suzanne Liandrat-Guigues. Ses recherches portent sur les interactions entre les espaces, décors, architectures et les corps. Il travaille également sur différentes esthétiques de l’excès (les représentations des foules, du gigantisme corporel, du grotesque), notamment dans le cinéma européen d’après guerre.

– Brigitta Loconte est doctorante en études italiennes à la Sorbonne. Ses recherches, conduites sous la direction de Davide Luglio et Emiliano Morreale, portent sur l’écriture cinématographique que Giorgio Bassani (1916-2000), écrivain et scénariste, a rédigé pour le cinéma italien dans les années cinquante. Elle collabore aussi avec la revue de cinéma italien contemporain Filmidee. En 2018, son travail de thèse a reçu, par l’AIRSC (Association Italienne Recherches Histoire du Cinéma) le prix FOTOGRAMMA.